ULRIKA HYDMANN-VALLIEN (STOCKHOLM 1938)

Vase Caramba en verre peint noir sur fond blanc. Création d’Ulrika Hydman-Vallien pour Kosta Boda.

Ulrica Hydman-Vallien

On ne peut pas vraiment reprocher à Ulrica Hydman-Vallien d’être ordinaire. Son travail a un style personnel et cela depuis les tout débuts de sa carrière artistique. Dès l’âge de 17 ans, Ulrica a commencé sa formation à la Konstfack (école d’art et de design) de Stockholm, puis a continué ses études aux USA et au Mexique. Au cours de sa carrière, elle a utilisé de nombreux moyens d’expression, et c’est en 1972 qu’elle devient designer sur verre à Kosta Boda où son imagination s’est exprimée sous des formes variées. Le signe distinctif d’Ulrica est le verre peint, qui a connu un succès phénoménal pendant longtemps. On l’associe souvent aux tulipes colorées de la série Tulipa qui a été lancée dans les années 1990. Ce langage imagé riche en couleurs intenses revient dans tout ce que crée Ulrica pour Kosta Boda. Tout est peint par les talentueux artisans du studio de peinture. Ulrica participe à la tâche en élaborant de nouvelles séries.

En plus de travailler avec des techniques bien connues, elle a participé au développement de deux nouvelles techniques qui donne une nouvelle profondeur inattendue au décor. La méthode dite Kabale (qui repose sur la technique du verre Graal déposée d’Orrefors) permet d’intercaler un sujet entre deux couches de verre. On grave un motif au jet de sable, dont les éléments de décor sont peints avec une peinture émail. Le sujet peint est ensuite recuit pour que la couleur devienne thermorésistante. Pour finir, une couche de verre supplémentaire est appliquée. Le résultat est un décor d’une profondeur créée par les couches multiples. Dans la technique Juvel, on utilise aussi le sablage, mais en masquant des parties du sujet avec du ruban. Les parties recouvertes conservent leur couleur. Le verre est décapé à l’acide pour être unifié, puis peint avec une peinture émail qui est recuite. Ulrica a enseigné dans deux écoles d’art, la Pilchuck Glass School, de 1982 à 1988, et Bildwerk en Allemagne en 1989.

Ses oeuvres ont fait l’objet dans de nombreuses expositions au fil des années. Il n’est pas étonnant qu’elle soit représentée dans un grand nombre de musées dans le monde entier ; le musée national d’art moderne de Tokyo, le Moderna Museet à Stockholm et The Israel Museum à Jérusalem n’en sont que des exemples.

(source Artglassvista.fr)

  • Hauteur : 34cm