Petit glossaire de termes techniques

Cristal

Verre blanc limpide et pur qui diffère du verre par sa teneur en plomb (de 25 à 35 %).

Demi-cristal

Idem mais la teneur en oxyde de plomb est inférieure à 25%.

Eglomisé

Technique qui tire son nom de celui d’un encadreur du 18è siècle : Glomy. Le principe consiste à insérer, entre deux couches de verre superposées et soudées, un décor doré, argenté ou émaillé.

Emaux

Pigments de nature vitreuse, colorés par des oxydes métalliques, appliqués sur les verreries et cuits à basse température.

Galvanoplastie

Décoration du verre par un dépôt métallique en surface

Intaille

Incisions creusées.

Opalin

Se dit des verres rendus opaques ou translucides par l’adjonction d’oxyde d’étain et d’os calcinés.

Paraison

Opération consistant à tourner le verre pâteux sur le marbre (plaque en fer ou en fonte) tout en soufflant légèrement. C’est aussi la matière pâteuse elle-même.

Pâte de verre

Type de mise en forme par moulage de poudres ou de fragments colorés de verre, de cristal ou d’email, qui sont portés au four dans un moule réfractaire détruit après cuisson.

Pontil

Tige de verre ou de fer à laquelle on fixe provisoirement un objet pour en effectuer la finition (Ex. : ouverture du col, décor à chaud, signature…)

Urane

Teinte obtenue par l’emploi de l’oxyde d’uranium comme colorant. Ce procédé n’est plus utilisé.

Verre doublé (ou triplé)

Sur une paraison de verre clair ou de couleur, le verrier cueille avant le soufflage une seconde couche très mince de verre d’une autre couleur et éventuellement une troisième couche (verre triplé). L’objet terminé, la couche superficielle peut être enlevée par place pour laisser apparaître l’autre couche de couleur différente. Cette opération se pratique par la taille, la gravure ou la gravure à l’acide ou au jet de sable.

Petit rappel de la composition du verre

72% de sable (silice), 13% de soude, 9% de calcaire, 4% de magnésium et 2% d’aluminium. Le mélange est chauffé jusqu’aux environs de 1200 degrés pour obtenir la fusion. Quant au cristal : 55 à 60% de sable, 0 à 4% de sodium, 6 à 12% de potasse et 25 à 35% d’oxyde de plomb.

Pulegoso

Verre Pulegoso, cette matière où le verre parait encore en fusion, composé de milliers de bulles, et dont la fabrication est aujourd'hui interdite, du fait des vapeurs toxiques dégagées lors de son élaboration.

Gravure à l'acide

Dans un premier temps, l'artiste fait le dessin du décor qui est appliqué sur la pièce afin de reproduire l'ornementation. L'ouvrier recouvre d'un vernis toute la partie qui doit être protégée de la morsure de l'acide et applique l'acide au pinceau ou plonge l'objet dans un bain.

Source : Cappa (G.) 100 ans d’art verrier en Europe : de l’art nouveau à l’art actuel. Société générale de banque, 1983.